À Val-de-Reuil, la culture est partout. Sur les murs, dans les écoles. Elle existe. Elle se développe. Elle est en mode renaissance. C’est pour nous une exigence qui vise l’excellence. Dans certaines communes, peu éloignées de la nôtre, je constate, parfois, une forme de renoncement ou de nivellement par le bas. Les cinémas sont moins nombreux. Les théâtres ferment. La musique est rare. La lecture recule. Dans ce désert, le Front National prospère. Au Pontet, à Hayange, à Fréjus il démolit la culture, supprime des festivals, coupe dans les budgets. C’est ce que subirait, demain, Val-de-Reuil s’il venait à l’emporter. C’est ce que l’extrême droite défendrait au conseil municipal, à l’agglomération si elle devait y avoir des élus.

Pour nous, la culture est une nécessité pour éduquer, divertir, faire réfléchir. Pour la Ville, c’est une signature, une image et un outil. Elle rassemble et unifie. Elle est un obstacle contre le repli sur soi et la tentation du communautarisme. Elle apprend à s’enrichir des différences, plutôt que les redouter. C’est le pari que nous avons pris en construisant le Théâtre de l’Arsenal. Depuis son ouverture, plus de 15.000 personnes assistent chaque année à ses représentations. Chacun de nos 4.000 élèves peut franchir ses portes au moins une fois par an. Autour de cette scène, un Conservatoire de musique, dont j’ai obtenu la labellisation, une compagnie nationale de Danse, Beau Geste, une Maison de la Poésie près du théâtre de l’éphéméride, une Médiathèque, des cinémas aux contenus riches et diversifiés, ont formé un écosystème unique. Il attire. Il accueille. L’Opéra de Rouen, par exemple, vient désormais régulièrement chez nous. Qui l’aurait imaginé il y a 20 ans ?

Nous allons continuer. Nous conclurons le programme de réhabilitation de nos équipements culturels par la modernisation de la Prétentaine, du Kiosque et de la Maison de la Jeunesse et des Associations. Chaque Rolivalois, près de chez lui, chaque association, doivent pouvoir exprimer leur talent, écouter, répéter ou créer. Un agenda unique donnant au public le programme des 150 manifestations culturelles organisées chaque année dans la commune sera publié.

Parce que nous aimons notre Ville, son architecture, son esthétique, ses œuvres, ses fresques et ses monuments, qui, ensemble, forment notre identité, nous accroitrons notre patrimoine culturel urbain. Dès 2021, après l’arbre rouge et la fontaine des droits de l’homme de Christian Zimmerman, une sculpture géante de Romain Reveilhac sera érigée sur le rond-point du Monument Mémoire et Paix. Je souhaite que notre ville soit inscrite au Patrimoine de l’Unesco. Val-de-Reuil est devenue une capitale culturelle pour l’Eure. C’est une ouverture. C’est une chance. C’est un atout. Pour nos enfants, pour nos loisirs, certainement. Pour notre image incontestablement. Pour notre économie et notre attractivité aussi. Nous sommes les seuls à nous en porter garants. Avec nous, la culture est accessible à tous.

Pour partager :